PERSONNEL

Un an à Montréal… le récapitulatif de mon année

commentaires 26 septembre 2012

La saison des mariages étant terminée, je peux enfin prendre le temps de respirer un peu et de m’arrêter pour faire quelques constats sur mon année qui a été plutôt chargée.

Un an dans mon nouveau studio!

Cela fait déjà un peu plus d’un an que je suis à mon studio de Montréal. Ouf! Le temps passe vite. Je me vois encore visiter l’endroit pour la première fois. J’étais tellement contente de l’avoir enfin trouvé. Ce n’est pas évident de trouver la perle rare en ville. Quand j’ai entendu les mots air climatisé, stationnement souterrain, marché Jean-Talon, métro à 30 secondes de chez moi et Parc Jarry… WOW! J’avais enfin trouvé MA place! J’avais vraiment besoin de sortir de mon ancien studio. Celui-ci m’a certes, vu évoluer dans le domaine, vu grandir au fil du temps mais à un certain point, il était devenu trop petit pour la photographe que j’étais et m’empêchait d’évoluer d’avantage.

Un an à Montréal!

Ce fut un changement que j’attendais depuis longtemps. J’avais habité à Montréal pendant mes études au Cégep du Vieux Montréal mais c’était il y a longtemps et j’y habitais avec mon chum. Maintenant, c’était en solo que j’attaquais la grande ville. Non sérieusement, je parle comme si j’arrivais de l’autre bout du monde mais dans le fond, ce n’était pas un grand choc. J’arrivais seulement de l‘Île Perrot… Rien de bien exotique. J’avais par contre bien besoin de ce changement. En restant à l’Île Perrot, j’avais l’impression de m’éteindre tranquillement. Non pas que je n’aime pas cette ville, bien au contraire. C’est plutôt qu’artistiquement parlant, je n’étais plus assez stimulée et j’avais besoin d’une nouvelle « drive« .

Un an avec Whisky!

Ça fait aussi un an que j’habite avec la belle Whisky. Je n’avais jamais eu de chien à temps plein. Dans le passé, c’était mon chum « le gars avec les chiens ». Moi, j’allais chez lui, et les chiens habitaient avec lui. J’avais donc des chiens de fin de semaine seulement.

Au début, quand j’ai pris Whisky avec moi à temps plein, j’ai trouvé ça très difficile de m’adapter. J’avais toujours eu uniquement des chats. On s’entend qu’il y a une marge entre un chat de 7 lbs et un chien de 115 lbs… Ça salit pas mal plus aussi… Pis ça bave. Ho! Oui, ça bave beaucoup un Dogue de Bordeaux. Mais comme mon chum n’avait plus le temps de s’en occuper et que la qualité de vie des chiens s’en faisait ressentir, j’ai du prendre Whisky avec moi. C’était ça ou on devait la donner. Comme je suis totalement contre le fait de donner un animal et que je crois fermement que chaque animal devrait vivre toute sa vie dans une seule et même famille, j’ai décidé de prendre la grosse bête avec moi.

Après avoir fait plusieurs ajustements pour apprendre à bien vivre avec elle et après avoir trouvé des solutions à chaque petits problème rencontrés, je peux dire que nous vivons maintenant le parfait bonheur. Les problèmes de bave ont été réglés par une opération, la saleté sur mon plancher causé par les pattes pleines de « slotch » l’hiver a été corrigé avec l’achat de petites bottes et les flaques d’eau qu’elle cause quand elle boit ont été réglées avec le changement de lieu des repas soit, dans la douche. Je me suis même achetée une balayeuse robot qui ramasse les poils au fur et à mesure et ce, chaque jour. Mon petit iRobot quitte sa base tous les jours à 17h pour se promener partout dans mon loft et quand il a terminé son heure de ronde, mes planchers sont tout propres… Il retourne même se recharger à sa base. N’est-ce pas merveilleux?!

Maintenant que ma première année à Montréal est complétée et que je commence à m’installer dans ma routine, il ne me reste plus qu’à préparer l’année qui s’en vient et à me fixer de nouveaux objectifs pour le futur.

Voilà!


TAGS: , , , ,


Vous aimerez peut-être :







    PINTEREST
  • Follow Me on Pinterest