Projet femmes du web, je vous présente Catherine alias Girly Addict

commentaires 28 novembre 2013

Aujourd’hui, je vous présente la toute dernière participante de mon projet « Femmes du web » mais non la moindre, et j’ai nommé Catherine, alias Girly Addict sur YouTube. Cette belle blonde ne cesse de nous divertir en nous parlant de ses trucs et préférences côté beauté, elle partage des p’tits bouts de sa vie de tous les jours, des DIY, nous jase mode et bien plus. Lorsque je l’écoute, elle me donne le goût de tester les produits qu’elle utilise. Elle est franchement de bons conseils. Avec plus de 23 000 abonnés à sa chaîne YouTube, elle est sans contredits une référence sur le web.

Pour en connaître un peu plus sur elle et sur l’expérience qu’elle a vécue en photoshoot, lisez son entrevue ci-dessous.

Photoshoot Femmes du Web Catherine de Girly Addict | Amélie Cousineau Photographe Mariage Montréal

1) Peux-tu nous présenter ta chaîne, Girly Addict, en quelques lignes ?

GirlyAddict, c’est une chaîne principalement axée sur la mode et la beauté, créé surtout pour les adolescentes. Je n’ai aucune formation professionnelle côté maquillage et mode, mais j’aime faire découvrir mes trucs à mes abonnés. Mon but n’est pas de me clamer professionnelle, mais bien de prouver aux jeunes filles qu’elles peuvent toutes avoir leur propre style sans avoir à dépenser une fortune.

2) Comment en es-tu venue à créer Girly Addict ?

Je suis une grande passionnée des communications, j’adore être devant les caméras ! Après avoir vu quelques filles, principalement es américaines, avoir leur chaînes, je me suis dit  » Pourquoi pas ? Moi aussi, je peux faire ça » ! Après quelques jours de décisions, j’ai créé ma chaîne et BAM! deux ans plus tard, GirlyAddict est toujours là!

 3) Comment as-tu vécu cette journée de séance photo avec Amélie Cousineau pour le projet Femmes du Web ?

C’était sensationnel, vraiment ! Je parle en mon nom mais probablement en celui des autres filles aussi, nous avons vraiment été traitées comme des princesses à se faire maquiller, coiffer, habiller, préparer! Quand on PhotoShoot lui-même, je me suis tout de suite senti à l’aise avec Amélie, je me suis vraiment amusée devant les caméras et je recommencerais cette expérience n’importe quand !

4) Est-ce que c’était ta première expérience de séance photo ?

C’était ma première expérience de séance photo, et j’espère sincèrement que ce n’était pas la dernière !

5) Connaissais-tu les autres femmes invitées à participer à ce projet ?

Évidemment, la communauté Blogeuse/Youtubeuse est vraiment moins grande au Québec qu’aux États-Unis, donc sans avoir nécéssairement parlé aux autres filles, je connaissais leurs blogs. Je connaissais par contre Camille (CoccinelleRebelle) depuis un bon moment, puisque nous sommes toutes les deux Youtubeuses, mais je ne l’avais jamais vu en vrai.

6) Pour toi, que représente l’estime de soi ?

Dans la société d’aujourd’hui, avec tout les critères d’esthétique, de mode et de beauté auxquels les filles se sent quasi obligés de se « plier » pour se fondre dans le moule, c’est assez difficile pour quelqu’un de dire qu’il s’accepte totalement. Même si, justement, je promouvoie l’estime de soi dans mes vidéos, ça m’arrive des matins de me regarder dans le miroir et ne pas être satisfaite de ce que je vois. L’estime de soi, c’est savoir s’accepter, avec ses défauts, pour faire ressortir le meilleur de nous-même.

7) Ton image est au cœur de Girly Addict via le partage de tes vidéos. Est ce que cela est facile à gérer pour toi dans la vie de tous les jours ?

Oui… et non. Dans la vie de tout les jours, ça m’arrive parfois des journées où je porte mes lunettes, que mes cheveux sont attachés, que je n’ai pas de maquillage et que je suis habillée super relax. Je n’en ai pas honte, mais jamais je n’oserais me présenter comme ça à l’écran ! Je considère ma chaîne quasiment comme un travail, où, pour avoir l’air crédible et que les gens voient que je sais de quoi je parle, je dois toujours être présentable. Par contre, si je présente un tutoriel maquillage, ou une coiffure, je n’ai aucun problème à me montrer 100% au naturel. On a toutes de petites imperfections, on a toutes à un moment ou un autre eu des problèmes de peau ou de cheveux gras, bref, on a toutes passé par l’adolescence. En créant ma chaîne, mon but était de conseiller et de démontrer aux jeunes filles qu’il ne faut pas avoir honte de nos imperfections, que nous sommes toutes différentes et toutes belles, à notre manière ! Je veux que mes abonnés puissent se sentir proche de moi, savoir qu’elles ne sont pas les seules avec leurs problèmes, et qu’il existe des solutions!

8) Si tu avais des conseils à donner pour bien préparer une séance photo, lesquels seraient-ils?

Le plus important, c’est d’être soi-même ! C’est sûr que devant une caméra, surtout pour un photoshoot, on peut se permettre un peu plus que ce qu’on oserait faire dans la vraie vie, côté look notamment, mais pour être le plus à l’aise possible, c’est de choisir un style qui malgré tout nous ressemble.

9) Le mot de la fin : Quels sont tes nouveaux défis, tes projets pour la fin de l’année 2013, par rapport à Girly Addict ?

Je sens que la prochaine année sera très occupée ! Ma chaîne Youtube prend de plus en plus d’expansion, et je remercie mes fidèles abonnés chaque jour, donc c’est certain que je ne compte pas arrêter les vidéos de sitôt ! Je débute ma première année de BAC à l’université, puis je vais continuer d’animer mon émission sur les ondes de MATV Lanaudière. J’ai plusieurs projets en branle dans le monde de la télévision, je ne peux pas en dire plus, mais je travaille fort pour y arriver !

Photoshoot Femmes du Web Catherine de Girly Addict | Amélie Cousineau Photographe Mariage Montréal

Amélie Cousineau | Signature

Crédits:

Photographe
Amélie Cousineau

Production
Telegraphe

Assistante Photographe
Laureleen Debat

Maquillage
Stéphanie Villemaire
Julie Plante - Gloss Artist

Coiffure
Amélie Roberge
Virginie Vandelas

Styliste
Emilie Debonville

Lieu
Hôtel 10 Montréal

Vêtements:
Robe Darling chez Agence Ponyride
Bague Nobia
Chaussures Nine West

Projet femmes du web, je vous présente Marie-Pier Lessard

commentaires 14 novembre 2013

Bonjour à vous !

Aujourd’hui, j’ai le plaisir de vous présenter Marie-Pier du blogue Les Carnets Mode. Cette splendide rousse experte en communications et en cosmétique teste des produits, nous jase tendances, maquillage, mode… discute de son nouveau toutou Lionel, un chien saucisse vraiment adorable, nous donne des trucs et conseils sur une foule de sujets… Bref, que ce soit pour me divertir ou apprendre de nouvelles choses, j’adore la lire.

Retrouvez ci-dessous l’entrevue de Marie-Pier sur son expérience du photoshoot !

Photoshoot Femmes du Web Marie-Pier des Carnets de Mode| Amélie Cousineau Photographe Mariage Montréal

1) Peux-tu nous présenter ton blogue, Les carnets mode, en quelques lignes ?

Les Carnets Mode ont commencé en 2009 alors que je voulais partager ma passion pour la mode et la beauté et que je cherchais un espace pour le faire. J’ai créé ma petite bulle web où je présente mes coups de cœur et mes découvertes avec les lectrices. Sans prétention, je me sers aussi de mon expérience pour les conseiller.

2) Comment en es-tu venue à créer ton blogue ?

Oups! Déjà répondu :)

3) Comment as-tu vécu cette journée de séance photo avec Amélie Cousineau pour le projet Femmes du Web ?

Je savais que la journée allait être super! Je connaissais seulement le travail d’Amélie, pas la personne. J’ai eu un coup de cœur pour elle et les 4 autres filles présentent sur le shoot. Nous avons vraiment eu une super journée.

4) Est-ce que c’était ta première expérience de séance photo ?

Non! J’avais déjà participé à plusieurs shooting, mais tous sont différents de par leur thème et ambiance.

5) Connaissais-tu les autres femmes invitées à participer à ce projet ?

Je connaissais seulement Valérie dont je suis la page sur Internet et Aurélie qui, avec le temps, est devenue une très bonne connaissance que je croise dans les événements. J’ai été ravie de découvrir de nouvelles têtes!

6) Pour toi, que représente l’estime de soi ?

Je crois que l’on vit dans une société vraiment exigeante et je le vois encore plus dans mon domaine. Je crois que l’estime de soi est nécessaire pour garder une qualité de vie. Autant c’est difficile, il faut savoir focuser sur le bon et avoir confiance en ce que la vie nous a donné. C’est apprécié les petites joies, sans trop faire un plat des déceptions.

7) Ton image est au cœur des Carnets mode via le partage de photos notamment. Est ce que cela est facile à gérer pour toi dans la vie de tous les jours ?

Je suis heureuse d’avoir développé ma plateforme au Québec. Malgré certaines critiques isolées, mes lectrices sont des amours et je ne me sens jamais « envahie » dans mon intimité. Je ne suis surtout pas une star! À la longue, je prends même plaisir à partager avec elles des bribes de ma vie privée. Elles ne font pas un gros cas de mon image et c’est libérateur.

8) Si tu avais des conseils à donner pour bien préparer une séance photo, lesquels seraient-ils ?

Il faut s’amuser! Sinon, le stylisme, la coiffure et le maquillage seront ternis par une mauvaise posture ou ambiance. Ensuite, c’est certain qu’une bonne mise en beauté ne nuit jamais ;)

9) Le mot de la fin : Quels sont tes nouveaux défis, tes projets pour la fin de l’année 2013, par rapport aux Carnets mode ?

Les Carnets Mode prendront un tournant plus adulte puisque je suis officiellement entrée sur le marché du travail, au Magazine Clin d’œil. Les lectrices se reconnaîtront, mais comprendront que j’ai vieillit et mûrit… Nous aurons tout autant de fun!!
Photoshoot Femmes du Web Marie-Pier des Carnets de Mode| Amélie Cousineau Photographe Mariage Montréal
Amélie Cousineau | Signature

Crédits:

Photographe
Amélie Cousineau

Production
Telegraphe

Assistante Photographe
Laureleen Debat

Maquillage
Stéphanie Villemaire
Julie Plante - Gloss Artist

Coiffure
Amélie Roberge
Virginie Vandelas

Styliste
Emilie Debonville

Lieu
Hôtel 10 Montréal

Vêtements:
Robe Rush Couture 
Bague Nobia 
Chaussures NineWest

Projet femmes du web, je vous présente Aurélie alias Lili Brunette

commentaires 05 novembre 2013

Aujourd’hui, c’est Aurélie que je vous présente dans le cadre de mon projet « Femmes du web ». Aurélie, aussi connue sous le nom de Lili Brunette, est vraiment une fashionista assumée qui ne se prend pas trop au sérieux. Ses looks m’inspirent à tout coup et elle me donne le goût de me débarrasser de mes vêtements pour les remplacer par ceux qu’elle nous présente chaque semaine. Le genre de blogue qui coûte cher à lire à la longue. Ha ! Ha ! ;)

Pour moi, cette belle Française d’adoption montréalaise est l’incarnation de la mode accessible pour toutes. Toujours aux lancements, aux événements et aux défilés les plus courus, elle nous rapporte des images pour nous tenir au courant des dernières tendances mais surtout de ses propres coups de cœur.

Souriante de nature, Aurélie m’a mentionné dès le début de la séance qu’elle était incapable de rester sérieuse pour des photos. Pour moi, c’était l’occasion parfaite de faire des photos avec un sourire vrai, franc et surtout contagieux. Dans le cas de notre Lili Brunette, la thématique « tout droit sortie du lit » était mise de l’avant. Évidemment, on aimerait toutes avoir ce look en sortant du lit le matin. Hi ! Hi !

Retrouvez ci-dessous l’entrevue d’Aurélie sur son expérience lors du photoshoot !

Photoshoot Femmes du Web Aurélie de Lili Brunette | Amélie Cousineau Photographe Mariage Montréal

1) Peux-tu nous présenter ton blogue, Lili Brunette, en quelques lignes ?

Lili Brunette est mon petit endroit personnel, je ne cherche pas à donner des conseils mode mais plutôt à partager avec mes lectrices des idées de looks et d’agencement et si elles sont inspirées tant mieux ! Je partage aussi bien mes looks que mes restaurants préférés (ceux qui me connaissent savent que j’adore manger et découvrir de nouveaux endroits, d’ailleurs il suffit de regarder mon Instagram).

2) Comment en es-tu venue à créer ton blogue ?

J’ai commencé à bloguer pour montrer un petit peu de ma vie ici à Montréal à ma famille en France, c’était en 2008 et mes parents n’étaient encore jamais venu alors c’était une façon de leur faire découvrir un petit peu la ville et de les rapprocher de moi. Rapidement le côté mode s’est développé beaucoup plus parce que ça m’amusait et que je pouvais toujours raconter mes petites histoires qui entouraient les looks. C’est important pour moi de partager un peu de ma personnalité avec mes lectrices et j’espère que ça ressort bien. Je veux que les gens sourient en lisant mon blog, je ne me prends pas du tout au sérieux et pour moi c’est vraiment mon petit endroit dans l’univers où je m’amuse.

3) Comment as-tu vécu cette journée de séance photo avec Amélie Cousineau pour le projet Femmes du Web ?

Très bien ! Je suis ravie d’avoir été approchée pour participer à ce superbe projet réunissant des femmes du web de tout horizon. L’équipe a vraiment su nous mettre complètement à l’aise, que ce soit les maquilleuses, les coiffeuses, l’équipe PR, Amélie (la photographe) ou le vidéaste. D’ailleurs j’avais complètement oublié qu’il y avait une vidéo ! Il y a quand même beaucoup de gens sur un shooting et quand ils arrivent à se faire oublier je crois que c’est réussi, c’est là que le naturel reprend de ses droits et que le meilleur arrive :)

4) Est-ce que c’était ta première expérience de séance photo ?

J’avais déjà eu la chance de participer au shooting blogueurs de The Volts et également de faire une séance photo lingerie mais c’est quand même toujours aussi intimidant ! En tout cas je crois que toutes les femmes devraient se l’accorder au moins une fois dans la vie : se faire chouchouter par des professionnels qui vont être capable de faire ressortir le meilleur de nous-mêmes, que ce soit dans l’apparence avec le maquillage, la coiffure et le stylisme mais aussi à l’intérieur parce que ça donne un boost de confiance en soi et d’estime de soi justement ! C’est aussi un superbe souvenir et je pense toujours à mes futurs enfants et petit-enfants pour leur montrer plus tard que moi aussi un jour j’ai été jeune et cool !

5) Connaissais-tu les autres femmes invitées à participer à ce projet ?

Seulement Marie-Pier du blog Carnets Mode Blog (qui me donne envie de me teindre en rousse chaque fois que je la vois, elle est magnifique !) mais je suis vraiment contente d’avoir pu faire la connaissance IRL de Valérie de « Le jour où j’ai arrêté d’être grosse » que je suivais déjà en ligne et qui m’a vraiment impressionnée par son énergie ! Je suis du genre hyper active mais elle me bat x 1000 ! Toutes les filles étaient top et c’était génial d’apprendre à se connaitre pendant les séances d’essayage, c’est toujours un moment de complicité entre filles.

6) Pour toi, que représente l’estime de soi ?

Être bien dans sa peau et avoir confiance en soi en tant que personne, pas pour défoncer des portes (au sens littéral) mais pour pouvoir avancer dans la vie, construire son propre chemin et réaliser ses rêves sans se préoccuper de ce que les autres pensent, disent ou font. « Chacun sa route, chacun son chemin, chacun son rêve, chacun son destin » de Tonton David je le vois comme ça : c’est l’estime de soi qui nous permet de prendre nos propres initiatives et de se sentir capable de traverser aussi les moments de faiblesses qu’on a tous. Paradoxalement il n’y a rien qui me rend plus heureuse que de partager mon chemin comme par exemple quand mes employés me font part de leur satisfaction à travailler dans la compagnie. Par contre je pense qu’on ne peut pas se réaliser auprès des autres tant qu’on ne se réalise pas soi-même.

7) Ton image est au cœur de Lili Brunette via le partage de photos notamment. Est ce que cela est facile à gérer pour toi dans la vie de tous les jours ?

J’ai la chance d’avoir des lectrices très sympa. Mon blog est avant tout un terrain de jeu pour moi où je m’amuse, parfois quand je regarde certains posts je me dis « mais qu’est-ce que c’est ce look horrible lol » mais du coup je crois que ça se ressent dans mes écrits, je ne me prends pas au sérieux et c’est aussi une façon pour moi d’apprendre à jouer avec mes vêtements, à oser certaines choses et tant pis si parfois c’est loupé ! Souvent en fait j’oublie que je partage beaucoup en ligne et qu’il y a des personnes qui me lisent. Parfois je me retrouve à dire « mais comment tu sais ça ? » pour réaliser ensuite que je l’ai écrit sur mon blog ! Parfois aussi c’est drôle parce que mes lectrices oublient que je ne les ai jamais vu de mon côté, du coup pour moi je les rencontre (visuellement) pour la première fois alors que de leur côté elles m’ont déjà vu plein de fois. C’est toujours étonnant de rencontrer des personnes qui te connaissent déjà, comme si on avait un vieil ami en commun qui avait parlé de nous, sauf que là le vieil ami c’est le blog. Bref j’adore avoir l’occasion de rencontrer mes lectrices et de discuter avec elles « en vrai ».

8) Si tu avais des conseils à donner pour bien préparer une séance photo, lesquels seraient-ils ?

Question pratique je dirais de porter une chemise pour ne pas abîmer la coiffure au moment de se changer pour mettre la tenue du shooting car souvent la coiffure et le maquillage sont fait avant et après ce ne sont que des retouches. Donc on évite le col roulé près du corps ! Ne pas oublier de s’épiler aussi (parfois on veut tellement penser à tous les détails qu’on en oublie l’essentiel haha) ! Également ça ne sert à rien de vouloir se maquiller le matin pour ne pas avoir l’air enfariné en arrivant sur le shooting : il y a une équipe de pro qui va s’occuper de vous et qui feront un bien meilleur travail ! Le rendez-vous était assez tôt le matin du shooting et une heure plus tard j’étais complètement transformée avec un maquillage super naturel. Sinon avoir bien dormi la veille parce que le maquillage peut faire des miracles mais il ne peut pas jouer sur votre humeur par contre. Il vaut donc mieux arriver reposée parce que mine de rien ça demande beaucoup d’énergie un shooting. Et finalement être détendue et prête à s’amuser et à se laisser aller. Heureusement la photographe Amélie avait des « trucs » de pro pour m’aider à changer de poses à chaque clic de son appareil. Ça m’a beaucoup aidée car j’avais l’impression de faire toujours la même chose sinon, le même sourire et la même pose !

9) Le mot de la fin : Quels sont tes nouveaux défis, tes projets pour la fin de l’année 2013, par rapport à Lili Brunette ?

J’ai commencé à écrire mon blog en anglais récemment (en plus du français bien sûr), encore une fois ça m’amuse d’essayer d’être drôle dans une langue qui n’est pas la mienne, je ne suis pas sûre d’y arriver mais au moins c’est drôle. Sinon je souhaite continuer à explorer les possibilités vestimentaires et poster plus de looks (c’est toujours un gros défi l’hiver à Montréal). Et je suis toujours partante pour des collaborations ou cool projets comme celui-ci avec des marques que j’aime !

Merci Aurélie!

Photoshoot Femmes du Web Aurélie de Lili Brunette | Amélie Cousineau Photographe Mariage Montréal

Amélie Cousineau | Signature

Crédits:

Photographe
Amélie Cousineau

Production
Telegraphe

Assistante Photographe
Laureleen Debat

Maquillage
Stéphanie Villemaire
Julie Plante - Gloss Artist

Coiffure
Amélie Roberge
Virginie Vandelas

Styliste
Emilie Debonville

Lieu
Hôtel 10 Montréal

Vêtements:
Robe H&M
Bracelet Nobia
Perles Aldo
Escarpins Zara

Projet femmes du Web, je vous présente Valérie Fraser

commentaires 17 octobre 2013

La première fois que j’ai entendu parler de Valérie Fraser, c’est à l’émission Penelope McQuade en avril dernier à Radio-Canada. Valérie était présente à l’émission pour parler de sa page Facebook « Le jour où j’ai arrêté d’être grosse », un titre cru, audacieux et qui explique clairement ce dont il s’agit. Valérie a décidé en 2012 de prendre sa santé en main, de perdre du poids oui, mais surtout de changer ses habitudes de vie. Bien manger, faire du sport, aller au gym. Prendre soin d’elle allait devenir son nouvel objectif de vie et toute sa communauté Facebook pouvait désormais suivre ses progrès et aussi se motiver à faire de même via sa page.

Je ne sais pas pourquoi, mais j’ai immédiatement eu un coup de foudre pour elle, et ce, dès la première minute où je l’ai entendu raconter son histoire à Pénélope. Jamais j’aurais pensé la photographier quelques mois plus tard dans le cadre d’un projet personnel. Comme quoi parfois, la vie fait bien les choses ;)

Chaque fois que je lis ses commentaires sur Facebook, je suis en totale admiration avec elle. Personnellement, je DÉTESTE les sports et le gym. La seule chose que j’aime faire c’est marcher et on s’entend que ce n’est pas en marchant que je vais faire du gros cardio. Alors quand je lis que Valérie est sur un tapis roulant à 5h du matin, qu’elle va au gym 5 jours sur 7, qu’elle joue au hockey balle… JE CAPOTE. Vraiment, JE CAPOTE. Cette fille-là, c’est une machine ! C’est certain qu’elle a parfois des tentations, des faiblesses mais franchement, qui n’en aurait pas en changeant sa vie bout pour bout du jour au lendemain. Franchement, elle a toute mon admiration et j’adore la lire. D’ailleurs, elle est à l’écriture d’un livre qui parlera de cette aventure qu’est « Le jour où j’ai arrêté d’être grosse ». Un livre qui saura certainement en inspirer plus d’une… ou plus d’un.

Retrouvez ci-dessous l’entrevue de Valérie sur son expérience du photoshoot!

Photos de Valerie Fraser ("Le jour où j'ai arrêté d'être grosse" sur Facebook) lors du photoshoot mode, boudoir #Femmesduweb de la photographe Amelie Cousineau à l'Hotel 10, Montréal.

1) Peux-tu nous présenter ta page Facebook, Le jour où j’ai arrêté d’être grosse, en quelques lignes ?

La présenter en quelques lignes… Facile! j’ai créer ma page Facebook il y a 1 an et demi lorsque j’ai voulu reprendre ma vie en mains en perdant du poids et en reprenant la confiance que j’avais perdu. J’y partage les bons et mauvais moments de cette belle aventure. C’est en fait ça la réussite de mon défi et de ma page, l’authenticité.

2) Comment en es-tu venue à créer cette page Facebook ?

Je voulais avoir le soutien de ma famille et mes amis tout en évitant de polluer leurs page d’accueil Facebook! Je me suis dit que si on voulait m’encourager, c’était libre à chacun de le faire. J’avais sous-estimer le pouvoir des médias sociaux. J’ai commencé à recevoir des courriels de gens qui m’encourageaient sans même me connaitre. Et puis au fil du temps c’est venu viral. J’ai fini par être « la fille de la page », une fille bien inspirante selon mes followers! Enfin j’espère.

 3) Comment as-tu vécu cette journée de séance photo avec Amélie Cousineau pour le projet Femmes du Web ?

Je n’avais jamais fait de séances de photo avant même si je me suis toujours trouvé photogénique. Il faut dire qu’une photo capte le physique d’une personne à jamais, et comme je n’aimais pas le mien, j’évitais la caméra des autres. Lorsque j’ai eu l’offre de faire le photoshoot, je n’en revenais tout simplement pas. Moi, une modèle, no way! J’étais tellement heureuse que c’était certain que j’allais acceptée. C’était la cerise sur le sundae de cette belle année que je venais de vivre!

 4) Est-ce que c’était ta première expérience de séance photo ?

Oui et toute une! J’avais l’impression d’être dans un conte de fée, traiter comme une princesse! Si j’ai la chance d’en faire d’autres, je devrais baisser mes standards pour pas avoir l’air d’une vraie diva, parce que c’était parfait! Côté sociale, humain et fashion, chapeau!!!

 5) Connaissais-tu les autres femmes invitées à participer à ce projet ?

Maintenant oui! J’avais quand été sur Google pour trouver de où elles pouvaient bien venir. J’ai alors découverts 4 filles dynamiques toutes passionnées par la mode! J’avais l’impression d’être le mouton noir du shooting! Finalement, j’ai brisée la glace en avouant que j’étais super intimidé de faire ça avec elles. Ce que j’ignorais c’est qu’elles me suivaient sur Facebook et qu’elles avaient ce même sentiment envers moi! On a finalement jaser de tout et de rien comme des vraies filles! Je les trouve magnifiques, inside and out!

 6) Pour toi, que représente l’estime de soi ?

C’est la base pour une vie libre. J’ai toujours eu de l’estime envers moi-même. C’est grâce à ça que j’ai été capable de débuter mon aventure et c’est en continuant que j’en ai eu encore d’avantages. Maintenant, rien de m’est impossible, sky is not even a limit! Je me regarde souvent dans le miroir et je me dis à voix haute à quel point je me trouve belle et bonne. C’est un vieux truc mais ça marche.

 7) Ton image est au cœur de ta page « Le jour où j’ai arrêté d’être grosse » via le partage de photos notamment. Est ce que cela est facile à gérer pour toi dans la vie de tous les jours ?

Au début, j’étais très active et j’étais contente de montrer mes progrès. Par la suite, les gens ont commencés à me reconnaître dans la rue, à l’épicerie et dans le métro. J’ai toujours été tellement heureuse d’entrer en contact avec les gens qui me suivent, c’est toujours à ce jour un réel plaisir. Depuis mon entrevue à Penelope McQuade, je suis devenue une genre de porte parole de la fille normale qui fait sa Wonder Woman! Mon but ce n’est pas de placarder mon visage partout pour être reconnue. Juste implanter l’idée dans la tête de quelqu’un que changer c’est possible, c’est ma récompense!

 8) Si tu avais des conseils à donner pour bien préparer une séance photo, lesquels seraient-ils?

Ne pas faire d’autobronzant la veille, de se reposer la veille, d’avoir du plaisir et de l’excitation et surtout, se laisser aller!

 9) Le mot de la fin : Quels sont tes nouveaux défis, tes projets pour la fin de l’année 2013, par rapport à ta page Facebook ?

Finir d’écrire mon livre avec mon amie Marianne Prairie! On travaille fort à faire de ce projet de livre, un oeuvre d’art jamais vu auparavant! D’ici mars 2014, j’espère avoir perdu le poids que je m’étais fixé. Le reste, c’est dans les mains du destin, qu’il me surprenne.

Merci Valérie!

Photoshoot Femmes du Web Valérie Fraser de "Le jour où j'ai arrêté d'être grosse" | Amélie Cousineau Photographe Mariage Montréal

Amélie Cousineau | Signature

Crédits:

Photographe
Amélie Cousineau

Production
Telegraphe

Assistante Photographe
Laureleen Debat

Maquillage
Stéphanie Villemaire
Julie Plante - Gloss Artist

Coiffure
Amélie Roberge
Virginie Vandelas

Styliste
Emilie Debonville

Lieu
Hôtel 10 Montréal

Vêtements:
Haut Addition Elle
Leggings Addition Elle
Collier Uranium
Bague Nobia
Bottillons Addition Elle

Projet femmes du web, je vous présente Camille (Coccinelle Rebelle sur Youtube)

commentaires 10 octobre 2013

Bonjour à tous (j’ai soudainement le goût de dire « Salut les filles »… vous comprendrez en écoutant une des capsules de Camille),

Aujourd’hui, je vous présente la belle Camille, connue aussi sous son nom de Youtubeuse Coccinelle Rebelle. J’ai photographié Camille dans le cadre de mon projet « Femmes du web » l’été dernier. Quelle belle découverte !!! Camille est vraiment le genre de fille avec qui l’on veut devenir amie immédiatement. Elle est facile d’approche, hyper sympathique, souriante… Franchement, un coup de coeur pour moi. Ce n’est donc pas surprenant de constater son succès sur le web. Les capsules qu’elle fait sur YouTube sont intéressantes, on apprend et on s’attache à elle en un instant. Elle vous parle de lecture, de ses découvertes, ses looks, ses produits chouchous et tout plein d’autres choses. Je vous invite à vous abonner à sa chaîne et à consulter ses capsules.

Retrouvez ci-dessous une entrevue de Camille qui nous parle de son expérience lors du photoshoot!

Photoshoot Femmes du Web Camille de Coccinelle Rebelle | Amélie Cousineau Photographe Mariage Montréal

1) Peux-tu nous présenter ta chaîne Youtube, Coccinelle Rebelle, en quelques lignes ?

Coccinelle Rebelle, c’est moi, c’est la chaîne Youtube d’une fille pas compliquée qui est passionnée par le maquillage, par les soins de la peau, par les ongles, etc. On y retrouve des vidéos simples, colorées et amusantes. Je fais des vidéos pour divertir, pour informer, pour inspirer.

2) Comment en es-tu venue à créer la chaîne Coccinelle Rebelle ?

J’avais 15 ans lorsque j’ai créé Coccinelle Rebelle. J’avais, quelques mois auparavant, acheté un duo d’ombres à paupières rose et brun (qui porte ça!). Je ne savais (évidemment) pas comment les porter. J’ai cherché sur le web et je suis tombée sur une vidéo de Lauren Luke. J’ai continué à chercher et j’ai découvert toute cette vidéosphère fantastique, mais surtout anglophone. Plus j’écoutais de vidéos, plus j’étais fascinée par les youtubeuses beauté. J’avais suivi en 2008 (soit un an avant) un cours de maquillage pour ado chez Lise Watier. Je me suis dit que je pourrais sûrement aussi filmer des vidéos sur le maquillage pour les filles qui ont une passion pour le maquillage mais qui préféreraient écouter ces vidéos en français. Et Coccinelle Rebelle est née le 14 septembre 2009, après plusieurs essais vidéos tout à fait ratés!

3) Comment as-tu vécu cette journée de séance photo avec Amélie Cousineau pour le projet Femmes du Web ?

Mon dieu! Je me suis sentie comme une star; être maquillée, coiffée, habillée! Toute l’équipe était tellement énergique que c’était encore plus motivant. J’avais déjà hâte au départ, mais quand je suis entrée dans la chambre où il y avait toutes les filles, les vêtements, le maquillage, j’ai su que la journée allait être encore plus merveilleuse. Et on ne pourrait pas passer à côté de la gentillesse, de la passion et de la beauté d’Amélie. Je sais que je vais la recontacter prochainement pour d’autres photos, tellement sa personne et son travail m’ont charmée.

4) Est-ce que c’était ta première expérience de séance photo ?

D’une aussi grande envergure, oui. J’avais participé à quelques séances photos, soit pour le plaisir ou pour un projet de la ville, mais jamais une séance où des maquilleuses, coiffeuses et stylistes étaient impliquées. C’était simplement enivrant!

5) Connaissais-tu les autres femmes invitées à participer à ce projet ?

Je ne connaissais que Catherine, car nous sommes toutes deux Youtubeuses et nous gardons contact grâce aux médias sociaux. C’était toutefois formidable de pouvoir rencontrer 4 autres femmes qui sont présentes sur le web et qui ont un message à transmettre et ce, avec autant de classe et de dynamisme.

6) Pour toi, que représente l’estime de soi ?

L’estime de soi est la façon dont on se perçoit, en tant qu’individu à part entière avec des qualités et des défauts. C’est à la fois comprendre sa valeur et être en mesure de la transmettre et de la faire valoir.
C’est aussi quelque chose qui peut changer si la volonté de changer est présente. Il y a des jours où l’on se sent meilleur, et d’autre où c’est pire. C’est savoir travailler avec ces hauts et ces bas qui fait de nous une personne plus forte.

7) Ton image est au coeur de Coccinelle Rebelle via le partage des vidéos que tu réalises. Est ce que cela est facile à gérer pour toi dans la vie de tous les jours ?

Le physique joue un immense rôle lorsqu’on se lance publiquement, et encore plus lorsqu’on filme des vidéos beauté. La beauté varie selon l’oeil de celui qui regarde et on ne se cache pas que les commentaires haineux sur le physique font mal. Il y a très peu de vidéos sur ma chaîne où on me voit sans maquillage, non pas par complexe (puisque je commence souvent mes vidéos maquillage sans maquillage), mais parce qu’il est plus approprié pour une youtubeuse beauté de faire une vidéo lorsque maquillée, pour avoir une certaine crédibilité… Avoir à presque toujours être maquillée pour filmer peut parfois me fatiguer (surtout lorsque je ne suis pas du tout maquillée), mais bon… On s’habitue, Haha! Toutefois, je sais qu’à l’extérieur de Youtube, je peux ne pas porter de maquillage, sans avoir peur d’être jugée.

8) Si tu avais des conseils à donner pour bien préparer une séance photo, lesquels seraient-ils?

Relaxez! Profitez du moment, écoutez les conseils du photographe. Au final, on ne vous demande pas d’être parfaite sur les 500 photos prises; le photographe saura trouver la bonne photo. Amusez-vous, essayez différentes poses. Le pire qui puisse arriver, c’est que la photo soit rejetée!

9) Le mot de la fin : Quels sont tes nouveaux défis, tes projets pour la fin de l’année 2013, par rapport à Coccinelle Rebelle ?

Hmm! Je compte filmer plus de vidéos en extérieur, apprivoiser mon nouveau logiciel de montage (iMovie), oser les montages plus fous, faire quelques vidéos cuisine de saison (la croustade aux pommes de ma mère est vraiment très bonne!), être plus présente sur Twitter et avoir encore plus de plaisir avec Coccinelle Rebelle!

Merci Camille!

Photoshoot Femmes du Web Camille de Coccinelle Rebelle | Amélie Cousineau Photographe Mariage Montréal

Amélie Cousineau | Signature
Crédits:

Photographe
Amélie Cousineau

Production
Telegraphe

Assistante Photographe
Laureleen Debat

Maquillage
Stéphanie Villemaire
Julie Plante – Gloss Artist

Coiffure
Amélie Roberge
Virginie Vandelas

Styliste
Emilie Debonville

Lieu
Hôtel 10 Montréal

Vêtements:
Robe IXIA chez Boutique 1861
Bracelets Nobia
Chaussures framboises Steve Madden

 



    PINTEREST
  • Follow Me on Pinterest